L’étude sur les jeux d’argent et les jeunes joueurs Suisses

Jusqu'à 100 CHF gratuits + 100 % jusqu’à 777 CHF

Claim Now!

Nous vous proposons aujourd’hui de tout savoir autour du GenerationFRee, une étude de longue haleine qui a été portée sur les pratiques des jeux d’argent par les jeunes Suisses et qui vient d’être dévoilée au reste du monde il y a quelques semaines de cela.

Le résultat n’est pas vraiment surprenant, mais toutes les démarches qui sont mises en place depuis l’ouverture du marché du jeu en ligne en suisse et sa nouvelle loi en place pour sécuriser cet univers et proposer des casinos légaux et contrôlés permet de voir d’un très bon œil l’arrivée de nouveaux et jeunes joueurs sur les casinos en ligne, en toute sécurité et dans une ambiance et un environnement sain.

L’étude GenerationFRee

Alors qu’elle est parue en septembre 2019 sous le nom de « GenerationFRee », voici une étude qui est en fait le fruit de 5 ans de longues et fastidieuses recherches sur les pratiques des jeunes Suisses. Mais pas dans n’importe quel secteur puisqu’il touche tout ce qui gravite autour des jeux de hasard et de l’argent.

Pour faire court et résumer le concept, une équipe s’est occupée d’analyser les comportements de 1706 jeunes fribourgeois(e)s âgé(e)s de 15 à 24 ans. Il s’agit réellement ici d’une étude qui peut être qualifiée de particulièrement inédite en Suisse.

Mais plus que tout, il s’agit d’une étude qui permet favorablement de renforcer la prévention ciblant à la fois les adolescents et les adolescentes, mais aussi les jeunes adultes qui pourraient se perdre dans cet univers.

Le rapport GenerationFRee en détail

Voici donc ici un rapport qui concerne l’étude longitudinale appelée GenerationFRee, qui s’est tenue en fait de l’année scolaire 2014-2015 à l’année scolaire 2018-2019 dans le canton de Fribourg. Cela correspond donc en effet à 5 années de récolte de données pendant lesquelles la chercheuse s’est focalisée surtout sur l’évolution des pratiques quant aux jeux d’argent.

Dans le cadre de cette étude, l’équipe a utilisé le South Oaks Gambling Screen – Revised for Adolescents (SOGS-RA), un instrument pour détecter le jeu excessif parmi les jeunes et auprès de répondants qui étaient en fait répartis entre non joueurs ; à savoir des jeunes qui n’ont pas joué au cours des 12 derniers mois, des joueurs non problématiques, des joueurs à risque et des joueurs problématiques.

Les différents profils de joueurs suisses

Yara Barrense-Dias est une chercheuse Unisanté qui est responsable de cette étude. C’est donc elle qui a pu déterminer 4 profils bien distincts de joueurs que nous allons vous dévoiler à présent. Le premier profil correspond à 10% des participants et prend en compte de joueurs qui s’amusent régulièrement aux jeux de hasard et d’argent sur des casinos en ligne.

Le second profil correspond à 26% joueurs qui s’abandonnent des jeux de casinos en ligne légaux occasionnellement.

Le troisième profil prend en compte les 38% de jeunes suisses qui n’y ont jamais joué aux jeux virtuels alors que le 4e et dernier profil se réfère aux 26% restants, qui ont commencé à y jouer au bout d’un certain temps.

L’étude montre également que la plupart de ces jeunes joueurs engagent habituellement des mises bien plus modestes que les adultes et qu’ils se dirigent le plus souvent sur des paris ou encore des loteries. Ce sont des jeux qui comportent de très faibles risques d’addiction, tout comme les jeux de machines à sous ou les autres jeux de hasard sur les casinos en ligne.

Qui est Yara Barrense-Dias ?

Yara Barrense-Dias est en fait titulaire d’une maîtrise de droit en justice pénale, et se spécialise dans le domaine de la criminologie et de la sécurité de l’Université de Lausanne. Ses études à la GRSA portent sur des domaines d’actualité comme l’utilisation d’Internet, mais aussi la toxicomanie, le jeu et les comportements sexuels, que ce soit chez les adolescents comme chez les jeunes adultes.

Elle a reçu de nombreux prix et distinctions scientifiques autour de travaux qui se reportent aux jeux de hasard et aux jeux de casinos, qu’ils soient en ligne ou terrestres.

Encadrer légalement les jeunes joueurs suisses

Selon Yara Barrense-Dias, il reste prioritaire et crucial de définir plus précisément ces jeux. Elle explique qu’il faut encadrer légalement légalement les jeunes joueurs et bien leur expliquer ce que représente la déferlante actuelle de jeux free-to-play. Une prévention qui doit être encore mieux ciblée, car la pratique du jeu commence durant l’adolescence.

Bref, elle nous explique dans cette étude que les mesures préventives doivent débuter dès l’enfance.

Tout le monde adore jouer en ligne

Pour conclure, on sait qu’aujourd’hui le casino en ligne satisfait tous les goûts. Il propose une ambiance relaxante et surtout conviviale à la fois qui plaît aux jeunes comme aux moins jeunes et qui sait de par ses graphismes alléchants et ses bandes sonores amusantes, se rendre attrayant au travers de ses nombreux différents jeux.

Tous ceux qui préfèrent le confort de leur maison, à savoir rester au foyer ou même dans leurs lits, s’offrent ici le plaisir de jouer au casino depuis Internet. Une occasion pour tous ces joueurs suisses de vivre de grands frissons, comme s’ils étaient sur place dans de vrais casinos terrestres, qui restent à présent totalement accessibles depuis leur ordinateur, leur tablette numérique ou même leur smartphone.

Des jeunes qui peuvent dès à présent également profiter en Suisse d’une réforme du jeu qui permet un meilleur contrôle des jeux légaux depuis janvier 2019 et de les guider vers ce qu’il y a de mieux en ligne pour s’amuser sans aucun risque et en toute sécurité.

Jusqu'à 100 CHF gratuits + 100 % jusqu’à 777 CHF

Claim Now!