Le marché des jeux en ligne en Suèdois

150% Premier dépôt jusqu'à 300€

Claim Now!

Un rapport qui favorise le marché des jeux en ligne en Suèdois

Il est toujours bon de commencer les premiers mois de l’année avec de bonnes nouvelles pour les joueurs de casinos, qu’ils soient habitués aux établissements terrestres ou au jeu en ligne. Aujourd’hui, c’est au tour des joueurs suédois de recevoir leur bonne nouvelle ! En effet, nous apprenons cette semaine la libéralisation des jeux d’argent en Suède, un rapport du gouvernement qui ravit essentiellement les opérateurs et les joueurs en ligne. Une page importante de l’histoire des jeux en ligne en Suède est en train de s’écrire et il nous paraît donc indispensable de vous en raconter les grandes lignes sur notre portail Casinoenligne.ch !

On peut assurément dire que c’est avec plein d’espoir que les opérateurs ont accueilli la semaine dernière un rapport soutenu par le gouvernement suédois lui-même. Pour les grandes lignes, celui-ci appelle à la fin du monopole des jeux d’argent en ligne qui est détenu actuellement par une société d’État du nom de Svenska Spel. On peut donc constater que, si la plupart des recommandations stipulées dans ce rapport sont exécutées, beaucoup de changements radicaux et avantageux pour les joueurs seront opérés sur le marché suédois, que ce soit aussi bien en termes de jeu et d’amusement que de sécurité. À cet effet, d’autres mesures ont été également énoncées comme celle pour la protection des consommateurs, tout cela au travers d’un rapport de 1340 pages qui vient de sortir et concerne la situation des jeux d’argent en Suède.

Et si c’était réellement la fin du monopole en Suède

Il faut émettre encore à ce jour quelques réserves, car ce monopole des jeux d’argent détenu par Svensla Spel ne prend pas encore fin étant donné qu’aucune décision définitive n’a été encore émise. Mais il y a de grandes chances cependant que cela tourne à l’avantage des Suédois, car ce rapport soutenu par le gouvernement semble être vraiment en faveur pour cette décision. Ce rapport de plus de mille pages a été dirigé par Hakan Hallstedt, le directeur général de Lotteriinspektionen et la décision finale devrait être connue vers le mois de mai 2017.

Svenska Spel n’aura plus le monopole

Ce rapport qui agite les foules appelle donc à la fin du monopole des jeux en ligne actuellement détenu par la firme Svenska Spel, une société appartenant à l’État. Mais il faut savoir qu’elle détiendra toujours le monopole sur les casinos et surtout les machines à sous terrestres, sans compter que le marché de la loterie demeurerait toujours fermé aux opérateurs étrangers. À cette occasion, on sait cependant que les opérateurs en ligne qui détiennent une autorisation pourraient effectuer une demande de licence suédoise. Mais cela est accordé seulement en cas de respect d’une condition principale qui est de payer une taxe de 18 % sur les revenus issus des parieurs suédois. Ce qui les oblige donc à devoir obtenir des licences pour chaque jeu de pari en ligne qu’ils souhaitent intégrer dans leur offre alors que les fournisseurs de logiciel quant à eux, disposeront de leur propre licence.

Un rapport qui plaît à de nombreuses parties

On imagine très bien que l’acceptation de ce genre de projet signera la fin du marché gris de la Suède. En effet, si le gouvernement soutient ces recommandations émises par le rapport, il va sans dire que les opérateurs qui continuent de proposer leurs services aux parieurs suédois, sans obtenir une licence du pays pour cela, devront subir des sanctions strictes et punitives. Mais on souhaite également protéger le joueur extrême au travers de ce rapport qui sollicite donc pour l’occasion, des mesures solides pour la protection des consommateurs. Cela passe par la mise en place d’un registre national d’auto-exclusion et l’instauration de limites de pari établie par le client lui-même concerné. Le gouvernement reçoit à ce jour de nombreux messages de soutiens et de félicitations pour ces changements qui ont été communiqués dans le rapport. On retrouve parmi ces satisfaits, la firme Lotteriinspektionen qui serait alors chargée de superviser les opérations en ligne et qui devra veiller à ce que 90 % du marché en ligne de la Suède soient sous contrôle des opérateurs qui possèdent une licence locale.

Un projet qui risque de se concrétiser très vite

Le rapport a estimé que ses mesures devraient prendre effet dès janvier 2019 et le gouvernement aura donc pour mission d’élaborer les lois bien avant que ses citoyens passer aux urnes pour les nouvelles élections nationales. Lennart Käll, le PDG de Svenska Spel s’est félicité sur les mesures énoncées même si sa firme perd le monopole. Il a affirmé par exemple qu’il mettrait toutes les sociétés en ligne sous les mêmes règles et conditions, sachant que dans le passé celui-ci a, il a déjà pu constater le manque de produits et d’offres sur son propre casino en ligne. Plutôt fairplay comme décision. Mais il ne faut pas oublier que cela reste un handicap majeur pour la société qui a de plus en plus de mal à faire face à ses concurrents internationaux, chez qui la mise en place de ce projet s’apparente particulièrement à une réjouissance certaine, même si à ce jour certains d’entre eux émettent encore des réserves à ce sujet et se refusent à donner leur avis final sur le rapport dans les médias, attendent l’opportunité de pouvoir l’étudier bien plus en profondeur. On peut donc assurément dire que le domaine du jeu en ligne va prendre un tournant décisif dans un proche avenir, et que l’ouverture de ce marché aux casinotiers étranger risque de faire plaisir à vraiment beaucoup de monde, mais avant toute chose, permettre aux joueurs avant tout de pouvoir s’amuser encore plus hors de ses cyberfrontières ! Il ne faut pas oublier que le seul maître à bord reste le joueur, qui va pouvoir trouver là tous les avantages de pouvoir jouer à de nouveaux jeux en ligne et tester de nouveaux opérateurs de casino en ligne !

100 Spins gratuits et jusqu'à 100€

Claim Now!