Un bilan positif pour les casinos suisses en 2018

Jusqu'à 100 CHF gratuits + 100 % jusqu’à 777 CHF

Claim Now!

Ce n’est pas une surprise si nous vous annonçons à ce jour que les casinos ont rapporté vraiment gros l’an dernier en Suisse. En effet, on a pu voir des chiffres d’affaires des casinos plutôt incroyables et prometteurs, révélant par exemple ouvertement qu’il y a eu d’assez bons rendements sur toute l’année dernière. Mais si cela peut paraître objectif, il ne faut pas occulter cependant le fait qu’il existe également quelques irrégularités qui ont été également mentionnées. Tout n’est pas toujours tout rose dans l’univers du jeu de hasard et nous allons y revenir.

Un bilan en hausse malgré des irrégularités

Bref, on peut dire que le bilan des activités des casinos en Suisse est donc effectivement en hausse, malgré des irrégularités que nous allons vous dévoiler à présent.

Il faut savoir que les casinos en ligne ont été victimes des tentatives de fraudes de la part de certains faux clients qui tentent par tous les moyens possibles d’obtenir des gains illicites. Et ils le font en jouant aux jeux proposés par les établissements de jeux eux-mêmes. Mais ce que ne savent peut-être pas encore ces fraudeurs, c’est que les dossiers sont introduits auprès des juridictions compétentes, qui sanctionneront au moment voulu ces contrevenants très prochainement. Mais d’un autre côté, le chiffre d’affaires des casinos en dit long sur leurs apports économiques en Suisse avec une augmentation des chiffres d’affaires des casinos qui se chiffre à peu près à 23 millions de francs…

Une augmentation évaluée à près de 23 millions de francs !

Oui, vous ne rêvez pas et les casinos ont effectivement enregistré une augmentation évaluée à près de 23 millions de francs.

Plus concrètement, cela signifie que le chiffre d’affaires des maisons de jeu de l’année 2018 est estimé en fait à la bagatelle de 703,6 millions de francs.

Cela signe incontestablement une augmentation remarquable, si on la compare à l’année précédente, alors que les deux secteurs qui ont permis d’obtenir ce chiffre sont bel et bien identifiés. Il s’agit en fait des jeux de machine à sous et des jeux de table.

En ce qui concerne les jeux de machine à sous, on sait que les slots ont en fait généré 567,7 millions soit 2,7 % d’augmentation. Bien plus rentable cependant, on retrouve une augmentation explosive de 135,9 % pour les jeux de table, représentant en fait une moyenne de 6,2 % d’augmentation.

Des chiffres qui profitent à tous

Il faut bien avouer que, fort heureusement, ces chiffres ainsi obtenus ne sont pas vraiment sans conséquence positives ; avec par exemple plusieurs millions qui ont été reversés aux cantons. De l’argent qui a également été reversé à l’AVS, notre principal pilier de la prévoyance vieillesse et survivants en Suisse.

À cette occasion, il nous paraît pour le coup important de rappeler que ces montants sont déduits des entrées fiscales, qui ont quant à eux connu une augmentation de 4,7 %, soit 332,4 millions. C’est donc une Confédération bien gâtée qui a reçu pas moins de 284,9 millions, tandis que les cantons d’implantation des établissements de jeu de type B ont perçu quant à eux la jolie somme de 47,5 millions.

Mais alors…à quoi est donc due cette augmentation de 3,3 % du chiffre d’affaires ? Et bien, sachez que cette augmentation observée est due à deux faits qui sont bien distincts et définis. En premier lieu, il s’agit de la fermeture du casino italien de Campione. Un établissement qui a amplement profité aux établissements de jeu de Mendrisio et de Lugano. En second lieu, on retrouve la création de deux casinos au Liechtenstein qui a fait baisser les recettes des maisons de jeu de Bad Ragaz et de Saint-Gall.

Les casinos relèvent des irrégularités

Histoire de favoriser un assainissement du domaine, la Commission fédérale des maisons de jeu surveille de très près toutes les principales activités des établissements de jeux et on sait donc que les irrégularités que l’on observe se situent en fait au niveau de ces maisons de jeu ou encore des joueurs. D’ailleurs, il faut savoir que le plus de procédures qui ont été lancées concernent effectivement des joueurs et qu’elles remontent en fait aux années antérieures.

En chiffre ? Cela représente 98 procédures pénales récemment étudiées par la CFMJ dont une petite trentaine a pu être libérée par la première instance. Il est important de souligner que le traitement des dossiers a effectivement beaucoup évolué depuis ces derniers mois. On retrouve effectivement pas moins de 255 décisions rendues par la commission. Une forte diminution alors qu’il y avait jusqu’à 117 dossiers les années précédentes en cours.

Des amendes chiffrées à 1,503 million de francs pour 2018

Les chiffres ont de quoi faire tourner la tête du plus commun des mortels. Il faut savoir en effet que les gains obtenus illicitement ont été compensés à hauteur de 509 344 de francs et que le Tribunal fédéral a par ailleurs été saisi par l’organisme d’autorégulation des casinos. Un organisme qui demande purement et simplement l’arrêt du tribunal administratif fédéral alors que ce dernier recours n’est toujours pas à ce jour encore examiné.

Le plus important à relever ici réside dans le fait que les fraudes, observées dans le secteur, sont enregistrées en fait principalement sur les systèmes de roulettes automatiques. Mais on sait qu’elles sont fréquentes également sur les machines à sous servant aux jeux de hasard.

Enfin, il est intéressant de relever que les personnels des casinos ont beaucoup contribué à la détection de ces malversations, en plus des vidéosurveillances…

Jusqu'à 100 CHF gratuits + 100 % jusqu’à 777 CHF

Claim Now!