Madrid rejette le casino du groupe The Cordish

10 Spins gratuits et jusqu'à 250€

Claim Now!

Madrid rejette le casino à 2.2$ milliards du groupe The Cordish

En décembre 2016, la firme américaine The cordish avait tout simplement annoncé son intention de financer et de lancer un très beau casino resort à Madrid. Elle envisageait alors un investissement estimé à 2,2$ milliards pour ce projet ambitieux. Mais voilà, la nouvelle vient de tomber et elle n’est pas vraiment bonne pour le groupe qui, après quelques mois de délibérations, le gouvernement de Madrid juger que son projet comportait trop de risque. Il a également jugé que celui-ci n’était pas réellement viable et qu’il n’aimait pas certaines conditions stipulées.

Les États-Unis à la conquête de Madrid

The Cordish est un opérateur particulièrement connu pour ses casinos « Live», implantés en exclusivité sur le sol des États-Unis, avec un établissement considéré comme vraiment prolifique en la qualité du Maryland Live qui attire toujours plus de joueurs chaque année. Il comptait bien concrétiser ce rêve de lancer le Live Resorts Madrid, qui aurait été pour le coup le premier investissement à l’étranger de la firme. Mais la mauvaise surprise vient de tomber pour ce début de mois d’avril. Les officiels Espagnols sont dynamités ce projet, similaire à l’EuroVegas, en le bottant tout simplement en touche !

Revenons sur le projet en question

Nous faisons donc un petit saut dans le passé pour nous rendre au mois de décembre 2016, période à laquelle The Cordish avait annoncé son grand projet de casino/hôtel resort de 134 hectares près de la capitale espagnole… La firme américaine de casino proposait cependant un projet de 2.2$ milliards à la ville… Un casino terrestre d’importance aurait donc pu être construit à Madrid dans les années à venir et la firme The Cordish avait effectivement l’intention d’investir 2,2$ milliards dans un complexe de jeux et de divertissement, qui aurait été situé près du centre de Madrid

The Cordish souhaitait s’exporter en Europe

C’était devenu une de ses options principales pour toucher un plus vaste nombre de joueurs. La firme ayant déjà investi dans différents domaines comme l’immobilier ou encore le divertissement, est propriétaire de la marque de casino « Live! ». Il faut savoir que cette marque attire quand même quelque 50 millions de visiteurs annuels. Le casino le plus populaire d’entre eux reste encore à ce jour le Maryland Live! Qui a remporté près de 20 récompenses dans grâce à son offre élargie de jeux. The Cordish attendait donc depuis la fin de l’année dernière, l’aval du gouvernement pour lancer les constructions, mais on sait à présent que l’inexpérience de The Cordish dans un pays étranger a certainement dû être un frein à son expansion et sûrement une des causes de ce refus. En effet, la firme a lancé beaucoup de projets ces dernières années, mais l’a fait uniquement sur son sol américain. La licence n’étant pas accordée à ce jour, le casino Live! Resorts Madrid ne sera donc jamais le premier projet international du groupe.

Un projet qui était pourtant prometteur

On peut vraiment dire que l’investissement avait de quoi intéresser, avec 2,2$ milliards qui auraient permis de construire un complexe hors norme en trois phases distincte. La première phase aurait pu commencer très vite et être complète en moins de deux ans, ce qui aurait permis au casino de pouvoir proposer ses machines à sous et ses tables de jeux dès 2019. Avec ce cumul des 3 phases, le Live! Resorts Madrid avait donc la possibilité de proposer près de 2,700 chambres et suites ainsi que 12,000m² d’espace de jeux. Venait alors s’ajouter à cela, une immense galerie marchande qui aurait inclue des restaurants, des boutiques, des clubs, des salles de conférences ou encore des lieux de divertissement, couplés à une proposition de création de 56,000 emplois temporaires et permanents et l’assurance d’attirer des visiteurs nationaux et internationaux. En effet, ce projet devait être situé aux abords de l’aéroport Barajas de Madrid.

Un vendredi noir pour The Cordish

L’affaire s’est bouclée le vendredi 31 mars. Date à laquelle le ministre de l’Économie, Engracia Hidalgo, a déclaré dans la presse qu’il avait procédé à revue à la fois profonde, rigoureuse et sérieuse du projet qui l’avait mené à la conclusion que des doutes et des incertitudes subsistaient sur la viabilité de celui-ci. De plus, le coût pour Madrid a joué également dans la balance, car la ville aurait dû dépenser quelque 340€ millions en aménagements urbains. En effet, elle aurait dû dépenser un gros budget pour des travaux sur les routes et les chemins de fers, concluant que tout ceci aurait été une trop grosse charge pour celle-ci.

Une porte fermée, mais une fenêtre ouverte pour The Cordish

Madrid a été ferme et décidé que le projet du groupe, tel qu’il lui a été présenté en ce début d’année, ne pouvait vraiment pas convenir. Mais la cause n’est pas perdue puisque le groupe a cependant la possibilité de retravailler son projet, afin de le rendre plus compatible avec les envies de la ville et afin qu’il lui convienne bien mieux.

Un quiproquo à la base de ce refus ?

The Cordish a en effet estimé que Madrid n’avait pas vraiment compris son projet et ses ambitions, car il n’est pas nécessaire de dépenser des centaines de millions pour améliorer l’environnement du futur casino selon la firme et qu’elle n’a jamais demandé à la ville de débloquer un aussi gros budget et de payer autant pour cela. Elle rappelle également qu’un des points forts de ce projet de construction permettrait de créer près de 57,000 emplois directs et indirects afin de proposer une opportunité à la capitale espagnole de dynamisme et renflouer ses finances. L’avenir nous dira donc si Madrid accepte une seconde proposition revisitée par la firme The Cordish, en revenant donc sur son refus non définitif de ce mois, dans quel cas les travaux pourraient bien débuter dès le second trimestre 2018 !

150% Premier dépôt jusqu'à £250

Claim Now!