Le Royaume-Uni décide de taxer les casinos en ligne

100 Spins gratuits et jusqu'à 100€

Claim Now!

Le monde des jeux d’argent est complexe. C’est une vraie donnée, mais aujourd’hui, il incite de nombreux joueurs à venir tenter leur chance, que ce soit dans les établissements de jeu ou dans les casinos en ligne. Pour contrer ces incitations et assainir le monde des jeux, le Royaume-Uni a décidé de taxer les sites. La Grande Bretagne va donc taper un grand coup dans ce marché.

Incitations des sites

Depuis quelques années, pour se démarquer, les sites de casinos en ligne ont opté pour des bonus alléchants ou pour l’attribution de free spins. Ce sont des offres qui incitent les joueurs à venir tenter leur chance et c’est strictement interdit pour les établissements de jeu terrestres. Le Royaume-Uni a donc décidé de taxer les sites de jeux en ligne qui incitent les joueurs à s’inscrire par le biais de ces bonus et de ces tours gratuits.

Rééquilibrage

Cette taxation a pour but de rééquilibrer le monde des casinos en ligne et des casinos terrestres. Les établissements de jeux sont déjà à la peine face à ces casinos en ligne qu’il était logique de remettre les choses à plat au moins dans ce domaine. Il faut impérativement légaliser le traitement de ces deux marchés. Les casinos terrestres n’incitent plus les joueurs à dépenser, sous peine d’être taxés et du coup, il était logique de rééquilibrer le système. Le gouvernement pourrait récupérer jusqu’à 100 millions de livres avec cette nouvelle taxe.

Automne 2017

C’est donc à partir de l’automne 2017 que cette taxe sera active malgré les nombreuses requêtes des casinos en ligne. Les casinos en ligne estiment déjà que le gouvernement récupère assez de recettes fiscales, soit près de 300 millions de livres sterling. Certains opérateurs reversent déjà près de 10 millions de livres sterling par an, ce qui est déjà colossale dans ce marché des jeux d’argent, mais l’opérateur qui est le plus taxé c’est William Hill avec plus de 50 millions de livres sterling.

Joueurs lésés

Cette taxation va donc profiter au gouvernement britannique et aux autres états qui vont suivre le système, mais elle va pénaliser les joueurs de jeux d’argent en ligne. En effet, les joueurs étaient les plus gros bénéficiaires de ces bonus ou alors de l’obtention de ces free spins, mais aujourd’hui, sans ces offres, ils pourraient déserter ces sites de casino en ligne ou être beaucoup moins assidus.
Sans cet outil de marketing, les joueurs seront sûrement moins fidèles à leur plateforme de jeux d’argent en ligne. Ils risquent de changer assez souvent de « crémerie ». Les plus petits opérateurs de jeux en ligne seront aussi en délicatesse par rapport aux « monstres » de cette industrie. Du coup, les petites plateformes pourraient être rapidement absorbées par les « géants ».

La concurrence dans ce secteur est tellement forte que les gouvernements espèrent la réduire grâce à cette taxe. Si les opérateurs se regroupent, il y aura assurément moins de plateformes de jeux et du coup, moins d’offres pour inciter les joueurs.

Jusqu'à 500€ et 50 spins gratuits

Claim Now!