La liste noire des casinos illégaux en suisse s’allonge

Jusqu'à 100 CHF gratuits + 100 % jusqu’à 777 CHF

Claim Now!

C’est une information assez importante dans le secteur du jeu en ligne suisse puisque l’on apprend ce mois-ci que Comlot venait d’ajouter de nouveaux opérateurs sans licence à sa fameuse liste noire suisse. «

En effet, la Commission inter-cantonale des loteries et des paris (Comlot), qui est en fait l’organisme de réglementation suisse des jeux de hasard, a élargi sa liste noire d’opérateurs sans licence en ajoutant 10 sites Web supplémentaires.

De nouveaux casinos illégaux sur la liste noire

Publiée pour la première fois en septembre à la suite de l’application de la loi fédérale sur le jeu en argent réel (sous le nom de Geldspielgesetz), la liste contient maintenant un total de 87 sites Web qui ont été jugés illégaux en Suisse.

En vertu de l’article 86 du Geldspielgesetz, Comlot peut en fait demander aux fournisseurs de services Internet de bloquer l’accès aux plates-formes accessibles en Suisse mais non concédées sous licence, à l’aide d’un verrou DNS.

On retrouve donc, parmi les derniers ajouts à la liste noire, les casinos en ligne Allsport365.com, Bahigo178.com, Buff.bet, Cryptobet.com et enfin Coinbet24.com. Mais ce n’est pas tout puisque trois autres sites opérants sous la marque Forzza ; à savoir Forzza1.com, Forzza2.com et Forzza3.com, ont tous été également placés sur cette liste noire. Une liste sur laquelle apparaissent aussi des casinos illégaux en ligne comme Runbet.com, Winx24.com ou encore Solobet10.com.

Une autorité motivée qui accélère les blacklistages

Il s’agit aujourd’hui de la deuxième fois que Comlot met à jour sa liste depuis sa publication initiale qui comprenait pas moins de 65 opérateurs. On y retrouvait notamment des noms de grandes marques comme Interwetten, Pinnacle, Unibet ou encore Betclic Everest Group.

On se souvient effectivement que la première mise à jour d’octobre avait permis de voir ajoutées à la liste noire des grandes personnalités du jeu en ligne comme Balkanbet.rs, Africabet.co.zw ou encore Sportsbetting.ag et bet365.it.

Il ne fait aucun doute que cette liste n’a pas fini de grandir et que nous reviendrons tout au long de cette nouvelle année 2020 sur de nouvelles mises à jour et de nouveaux noms ajoutés. Mais si certains sites se retrouvent sur liste noire, il en est d’autres qui viennent cependant d’obtenir leur saint Graal, à savoir les licences pour pouvoir justement exploiter des casinos en ligne en toute légalité, en respectant la Geldspielgesetz.

Deux nouveaux casinos suisses sécurisent les licences de jeu en ligne
C’est l’Eidgenössische Spielbankenkommission (ESBK), qui est en fait l’organisme de réglementation suisse des jeux d’argent, qui a octroyé des licences de jeu en ligne à deux casinos. Ces casinos sont situés à Berne et à Interloken.

Ce qui signifie que le Grand Casino Kursaal Bern et le Casino Interloken seront autorisés à exploiter des jeux de casino en ligne parallèlement à leur offre terrestre existante. Mais pour le moment, on sait également que l’ESBK analyse chacune des offres igaming et des jeux individuels proposés par les casinos avant de pouvoir donner le feu vert à leur lancement en ligne.

Voici donc des casinos de Berne et d’Interloken qui se joignent fièrement au Grand Casino Baden, au Casino Davos, au Grand Casino Luzern et au Casino Zürichsee pour obtenir des licences de jeu en ligne. On se souvient par exemple que le Grand Casino Baden a été le premier à lancer son offre en juillet. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à lire notre article publié dans notre blog les semaines précédentes.

Deux nouvelles licences accordées

Si certains casinos se retrouvent bloqués en étant présents dans la liste noire, les nouvelles licences ont été rendues quant à elle possibles grâce à la législation entrée en vigueur en janvier. Une réforme qui permet à l’ESBK de délivrer des autorisations aux casinos terrestres du pays, tandis que les opérateurs étrangers sont quant à eux bloqués.

Comme nous venons de vous le signaler, la Commission inter-cantonale des loteries et des paris (Comlot), l’organisme de réglementation suisse des jeux de hasard, a mis à jour sa liste noire des opérateurs de jeux sans licence, avec le site dot.it de bet365 parmi les derniers ajouts.

Ce sont donc pas moins de 17 sites Web qui ont été ajoutés à la liste noire qui avait été publiée pour la première fois en septembre. Une liste proposée à la suite de l’application de la loi fédérale du pays sur le jeu en argent réel (Geldspielgesetz).

Il faut dire que, le mois dernier, il a également été révélé que le nombre moyen de personnes jouant régulièrement aux jeux de hasard en Suisse avait encore diminué en 2017. Les recherches commanditées par Comlot et ESBK ont révélé que 16,4% seulement des personnes interrogées avaient joué au moins une fois par mois.

Jusqu'à 100 CHF gratuits + 100 % jusqu’à 777 CHF

Claim Now!